Merci la vie, de m’avoir fait « femme »

Bon nombre de fois ai-je recommencé cette introduction tant je la voulais parfaite, parlante et vive. Je n’ai malheureusement pas réussi à trouver les mots justes. Ceux qui frappent. Qui rendent compte. Aussi insaisissable qu’une fumée qui s’échappe, je voulais retranscrire ce moment magique. Pour qu’il ne se perde jamais dans les méandres des souvenirs…