Bouturer un hortensia

Aujourd’hui j’avais envie de vous partager mes petites astuces pour bouturer un hortensia.
Dans le jardin de mes parents il y a de plusieurs variétés, toutes plus belles les unes que les autres. J’ai eu envie d’en bouturer plusieurs, pour les ramener chez moi. Vous êtes à chaque fois plusieurs à me demander comment faire. Alors c’est parti, à vos sécateurs !

Le bouturage est une méthode de multiplication végétative consistant à reproduire une nouvelle plante à partir d’un morceau de rameau, de feuille, de racine, de tige, d’écaille de bulbe déjà présent sur la plante mère.

Par où commencer ?

La saison idéale pour bouturer un hortensia est la fin du printemps et l’été.
Avant même de commencer à bouturer, pensez à préparer le matériel dont vous aurez besoin pour travailler. De ce fait, quelques pots en terre cuite vous seront indispensables (des petits pots en plastiques feront très bien l’affaire également), un sécateur et du terreau universel pour plantes d’extérieures. Si vous avez de la terre de bruyère, n’hésitez pas à la mélanger avec le terreau universel. Enfin, des pots en verre pour réaliser le bouturage à l’étouffée (je vous en parle plus en détail après), cependant des bouteilles coupée en deux ou un sac en plastique seront très bien aussi.

  • Il est important de couper une tige bien verte (ce sont les plus jeunes). Les tiges choisis doivent être dénuée de fleur ! Ceci est très important ! Choisissez en une, présentant déjà deux ou trois étages de feuilles. Comme vous pouvez le voir sur les photographies ci-dessus. La plus part du temps, vous les verrez au plus bas de votre hortensia (au plus près du sol).
  • Couper la tige au sécateur sous un noeud (ne l’arrachez jamais !) C’est à dire sous la jointure des feuilles qui sortent de la tige (comme sur la photographie de gauche). Puis couper à ras toutes les feuilles de la tige, sauf les deux dernières. Cela permet à la plantes de ne pas concentrer son énergie à alimenter des feuilles inutilement puisque le but étant qu’elle créer de nouvelles racines.
  • Mettez ensuite les boutures réalisée en terre (du terreau universel suffira, mais au moment du rempotage, n’hésitez pas à rajouter de la terre de bruyère, idéale pour ce type de plante), puis recouvrer vos boutures avec les petits pots en verre.

La bouture de l’hortensias se fait à l’étouffé. Ce qui signifie qu’il faut la mettre sous cloche de verre dans l’idéal mais une bouteille en plastique coupée en deux, ou un sac en plastique feront très bien l’affaire aussi. La bouture à l’étouffé permet de conserver un taux d’humidité proche de 100 %. Il est nécessaire d’aérer régulièrement (environ une fois par semaine) pour ne pas que la bouture pourisse.

Lorsque les nouvelles pousses arrivent

Conservez ensuite les pots dans un coin abrité du jardin ( à la mi-ombre) et arrosez légèrement de temps en temps (sans noyer la bouture). Dès que de nouvelles pousses apparaissent, signe que l’enracinement a commencé à se faire, repiquez dans un pot plus grand rempli d’un mélange de terreau et terre de bruyère. Les « bébés » hortensias sont ensuite laissés au frais, à l’abri du gel tout l’hiver. Vous pourrez les installer à leur place définitive dès le printemps suivant.

Comment marcotter un Hortensia ?

Le marcottage est une autre méthode facile de multiplication des Hortensias. Il s’agit de profiter du port naturel  en cépée offert par l’Hortensia. Au fil du temps, beaucoup de branches ont tendance à s’affaisser près du sol sous leur poids alors que d’autres, faute de place, se développent latéralement, au ras du sol. Au moindre contact prolongé avec la terre, ces branches s’enracinent toutes seules. Il suffit donc de plaquer au sol l’une de ces branches basses puis de recouvrir la zone de contact d’un monticule de terre.

Le marcottage est une technique un peu plus longue que le bouturage. Réalisé au printemps, il faudra attendre la fin d’hiver de l’année suivante (février-mars) pour sevrer ces marcottes de la plante-mère et les installer en pot ou ailleurs au jardin. Par contre, la réussite est cependant optimale !

Et après ?

Dès le printemps prochain, vous devriez appercevoir une ou plusieurs fleurs apparaîtrent par bouture. Cependant, je vous conseille de réaliser plusieurs boutures, pour être certains d’en avoir qui prennent. L’hortensia est une plante qui se bouture très bien, mais comme toute plante, il peut y avoir des ratés.

Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s