Préparer la venue de ce deuxième enfant

Il n’est pas toujours facile de « réaliser » qu’un enfant va venir aggrandir la petite famille d’ici quelques mois que ce soit le premier ou les suivants . Mais si je peux quand même vous donner mon avis, ce serait de profiter à fond de la « première grossesse », parce qu’elle est unique et nous en profitons pleinement . Quand vient la seconde , tout est différent . Et pour cause, on ne prend pas le temps . Entre le travail pour certaines, s’occuper du premier à la maison pour d’autres on manque de timing pour se faire à l’idée.

Aujourd’hui, je suis enceinte de 22sa+3 et j’ai acheté le premier vêtement pour mon petit écureuil. Sans dire que je ne souhaitais pas le faire avant. Mais clairement, cette idée me passait au dessus de la tête tant mon esprit été occupé à faire plein d’autres choses. Ce qui est drôle c’est qu’au même stade de la grossesse, pour mon petit panda j’avais déjà acheté énormément d’affaire, fait ma liste de naissance, repérer les matériels de puériculture pour les futures soldes etc.. j’ai l’impression d’être à l’ouest total cette fois-ci.

Se recentrer sur soi-même

Pour mon premier je vivais dans un appartement avec une salle de bain; et qui dit salle de bain dit forcément baignoire. J’avais donc l’occasion de m’en prendre au moins une fois par semaine ce qui me permettait de prendre soin de mon corps, de ma peau et de ma grossesse. Aujourd’hui nous vivons dans un appartement plus grand certes, mais j’ai à ma disposition une simple douche à l’italienne. De ce fait, je n’ai pas le temps de me retrouver sous ma douche, mon bidou et moi !

Alors il faut apprendre à s’occtroyer du temps dans d’autres circonstances. Le soir, j’essaie de me coucher 30 min avant, pour pouvoir me crémer, lui parler, le toucher, et puis lire aussi. Je me rappelle lire énormément, par curiosité pour mon ainé. Pour mon second, je me rends compte que mes centres de lecture ont changé. Je souhaite en apprendre d’avantage, pour m’améliorer là où j’estime ne pas avoir été à la hauteur. Et pouvoir aussi argumenter davantage lorsque je souhaiterais défendre mes choix et mes idées quand toute la famille ne te suit absolument pas et le revendique (allaitement, portage, cododo..)

Faire du shopping sans enfant

On aura beau dire, faire les boutiques avec un enfant de 18 mois, même si c’est l’enfant le mieux élevé de la planête, ce n’est pas une mince affaire. Il n’aura pas la même patience qu’un adulte. Et quand vous, vous preniez le temps de choisir ses petits vêtements lorsque vous l’attendiez lui, vous vous rendez très vite compte que le temps vous manque lorsqu’il vous accompagne dans les rayons « naissance ».

On ne va pas non plus lui en vouloir au vu de son jeune âge, mais si papi, mamie ou même papa peut garder votre enfant le temps d’une petite après midi à flaner dans les boutique alors n’hésitez pas. Vous n’aurez plus l’impression de courir après le temps, et prendrez plus de plaisir à choisir les petites affaires de ce petit être qui pousse au creux de vous.

Et les rendez-vous ? avec l’aîné ?

J’ai un rendez-vous tous les mois avec mon gygy, et j’ai la chance d’avoir une échographie à chaque fois ! Pour ces rendez-vous ci, le p’tit panda est toujours présent. D’une part je trouve que ça accompagne l’enfant dans ce nouveau quotidien. Bébé n’est pas encore là physiquement, mais il est bien présent. Je trouve d’ailleurs que les rendez-vous l’aide à comprendre que le quotidien se modifie petits pas par petits pas , tout en lui apprenant la patience. D’autre part, ce sont des rendez-vous qui ne dure qu’une dizaine de minute, nous n’allons donc pas faire garder le p’tit panda pour si peu, surtout que le papa n’en louperait pas une !

Il en est de même pour les prises de sang au laboratoire. J’amène mon fils chaque mois. C’est la star du labo* en plus, il se fait chouchouter comme un roi, et surtout il m’impressionne à chaque fois. Il est de plus en plus patient, et ne bouge pas lorsque je l’ai sur les genoux au moment où la dame me pique.

Cependant, pour les examens officiels (type échographies trimestrielle, test de glucose..) je m’y rends seule avec mon chéri. Pour la simple et bonne raison que cela nous permet de nous recentrer sur notre couple et cet enfant qui va bientôt arriver. D’autant plus que je ne pense pas que ce soit la place de l’enfant de se rendre à ce type d’examen.

Préparer le premier

Et puis finalement, qui dit deux enfants dans la même chambre, dit forcément achats pour les deux p’tits loups. Au départ ce n’était pas une évidence pour nous de changer aussi la chambre de notre ainé. Et puis finalement, il monte en grade ce p’tit chat ! Il devient grand frère , et ce rôle est tout aussi important à nos yeux qu’aux siens. On a donc pris la décision de lui refaire une petite déco également.

Alors je vous vois venir, mais non, nous n’allons pas le faire passer dans un lit de grand sous pretexte qu’il va devenir grand frère. Il n’est pas du tout prêt (il n’aura que 21 mois) ! Alors nous lui changeons juste la taille de sa couette et de ses parures. On a également mis à jour le coin lecture, avec de nouveaux coussins. Bref, une décoration de grand pour notre « grand petit ». Je vous prépare un petit article sur la Wishlist du mini deuxième.

Un peu de lecture ;

Il est évident qu’il existe tout un tas de livre pour expliquer aux enfants l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite soeur. Je vous avez d’ailleurs écris plusieurs billets sur le sujet. L’arrivée d’un petit frère ou d’une petite soeur – Toutes les questions que l’on se pose lorsqu’on attend son deuxième enfant dans lesquels je vous donne quelques titres plutôt sympatique ! Il est important de les lire avec lui. Et pas qu’au moment du coucher.

Une poupée pour « visualiser » cet enfant à venir ;

Cette chose peut paraitre anodine, mais mon fils ne va ni chez la nounou, ni à la crèche. De ce fait, il ne voit pas d’autres bébés ! Il ne peut donc pas tellement comprendre lorsque je lui dis qu’il y a un bébé dans mon ventre. D’autant plus qu’on ne souhaite pas connaitre le sexe. De ce fait, nous lui avons pris un joli poupon, pour qu’il puisse appréhender la forme. Maintenant, lorsque je lui parle du bébé, je le vois dire des « coucou » ou faire des bisous à mon ventre. Il s’en occupe très bien. Le chemin se fait petit à petit sans sa tête et c’est merveilleux à observer.

 

Et vous, comment est-ce
que vous vous préparez ?

 

 

 

7 réflexions sur “Préparer la venue de ce deuxième enfant

  1. Ici le cornichon a bientôt un an et nous attendons bébé n°2 pour juillet… Je t’avoue que j’ai l’impression de m’investir beaucoup moins dans cette grossesse, parce que je me sens beaucoup plus fatiguée et que j’ai moins le temps, alors je culpabilise beaucoup ! Question achats on n’a encore rien fait. Et puis je me demande si le cornichon se rend compte qu’il va être grand frère, que bientôt il ne sera plus tout seul…

    J'aime

    • Ici aussi les achats se font rares voire quasi innexistants. Quant au grand frère , il réalise à sa manière qu’il se passe quelque chose dans mon ventre. D’ailleurs quand je lui parle du bébé (chose que je fais depuis quelques semaines) il regarde son bidou aussi et essaye de trouver « bébé ». Alors j’essai de lui faire comprendre que bébé est dans le ventre de maman. Qu’il est caché, et qu’il va faire « coucou » bientôt (rappel du jeu : caché-coucou). on verra d’ici quelques mois comment ça se passe. Ils auront combien de mois d’équarts les tiens ? <3

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Garder le secret du sexe jusqu’à l’accouchement, pourquoi ? | Petit bout de lui

Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s