Les gestes qui sauvent , l’étouffement

Voilà un article qui me tenait à coeur et que je rêvais de faire depuis plusieurs mois déjà. Mon conjoint qui est Sapeur Pompier de Paris a bien voulu se plier au jeu pour vous guider le plus simplement possible. Vous avez été très nombreuses à me dire que ce type d’articles vous plairez. Alors je me lance.

C’est donc parti pour cette nouvelle catégorie d’article, qui se trouvera dans la rubrique « On en parle ».

Je pense que ça devrait être une formation obligatoire dès la petite école. Ne serait-ce que pour appeler les secours correctement. Avant toute chose, je souhaitais vous faire un rappel concret de ce qu’il faut dire lorsque vous appelez le SAMU (15) ou les pompiers (18 si vous êtes en France, ou 112 si vous êtes à l’étranger).

Lorsque vous appelez les secours :

  1. Votre numéro de téléphone ou la borne d’appel d’urgence
  2. La localisation de l’accident
  3. La nature du problème et le nombre de victimes impliquées (consciente / inconsciente)
  4. Les gestes qui sont en cours d’exécution ou qui ont été effectués
  5. Si il y a des dangers ambiants  persistants (type incendie, effondrement, etc.)
  6. Demandez si vous pouvez raccrocher ! (En général ils restent en ligne jusqu’à ce que les secours soient sur place)

J’ai eu la chance d’apprendre ces gestes à l’âge de 14 ans, à l’école. Et je n’ai jamais manqué au rappel de formation tant cela m’a toujours semblé très important dans mon rôle de citoyen.
Bon, aujourd’hui je n’ai plus tellement besoin de suivre cette formation, puisque mon conjoint me fait des rappels aussi régulièrement que possible à la maison.

Ce billet parlera essentiellement des gestes à réaliser sur un nourrisson et sur un enfant. Car c’est ce qui coïncide le mieux avec ma ligne éditoriale.

Petit rappel pratique pour que nous soyons sur la même longueur d’onde :

Un bébé est considéré comme nouveau né, de sa naissance à 1 semaine de vie . Il sera par la suite considéré comme un nourrisson jusqu’à ses 2 ans. Pour enfin finir par être appelé enfant à partir de ses 2 ans.

Etouffement

Tout d’abord, sachez que si un enfant ou un adulte s’étouffe, aucun son ne peut être perçu de sa bouche, puisque la trachée est entièrement obstruée. Si des sons parviennent à en sortir, rassurez-vous et essayez de calmer l’enfant. Ne plongez jamais vos doigts dans sa bouche car vous risquez d’enfoncer l’objet ou la nourriture beaucoup plus loin et d’aggraver ainsi son état. 

Obstruction totale si :

  • Ne parle pas
  • Ne cri pas
  • Ne tousse pas
  • Ne respire pas
  • Aucun son n’est audible
  • Garde la bouche grande ouverte

Chez le nouveau né et le nourrisson

Chez le nourrisson, les compressions abdominales (pratiquée chez l’adulte) sont trop traumatisantes; nous les remplaçons donc par des compression thoraciques à deux doigts. Le but est de comprimer l’air contenu dans les poumons de la victime et d’expulser le corps étranger hors des voies aériennes par un effet de « piston ».

  1. Asseyez-vous sur une chaise, un banc, qu’importe mais asseyez-vous.
  2. Tendez la jambe contraire à celle que vous allez utiliser (si vous êtes droitier par exemple, tendez la jambe gauche). Sur le shéma, la jambe de la jeune femme n’est pas tendue, ce n’est pas la bonne position.
  3. Posez deux de vos doigts de part et d’autre de la commissure des lèvres (index et majeur) de votre bébé sans appuyer sur la gorge. Le ventre du bébé est posé sur votre avant bras, qui lui même est posé sur votre jambe. Le nourrisson doit être légèrement incliné en avant, de telle sorte que la tête soit plus basse que la cage thoracique.
  4. Puis donnez 1 à 5 claques de manière vigoureuse sur le dos avec la talon de la main ouverte afin de provoquer un effet de « toux ».
  5. Si au bout de ces quelques claques, le corps étranger n’est toujours pas sorti, tournez le nourrisson pour que sa face soit côté ciel (basculez le sur votre autre jambe). en placant l’avant bras contre son dos et la main sur l’arrière de sa tête afin de garder l’axe tête-cou-tronc correct. La tête doit être plus basse que le reste du corps.
  6. Placez vos deux doigts contre l’axe du sternum (au milieu de la poitrine), un doigt au dessus de ce repère et effectuez 1 à 5 compressions thoraciques lentement en enfoncant correctement.
  7. Alternez ensuite les claques dans le dos et les compressions thoraciques jusqu’aux rejet du corps étranger. 

Si il n’y a aucune évolution au bout de plusieurs minutes, le bébé va tomber en arrêt cardiaque. Tout le problème est là d’après mon conjoint. Car masser une personne en sachant que les voies aériennes sont obstruées n’est évidement pas une mince affaire.

Arrêt cardiaque

Commencer le massage cardiaque jusqu’à ce que les secours prennent le relais ! La conduite à tenir et la même que chez l’adulte. Mais les positions sont adaptées à la morphologie.

Tout d’abord sachez que le massage cardiaque en cas d’étouffement n’aura pas les même bienfaits qu’un massage cardiaque lambda. Il faut vous rappelez qu’un corps étranger bouche les voies respiratoires. Votre enfant est donc tombé en arrêt respiratoire, il peut avoir un pouls mais l’air ne peux plus circuler. De ce fait, les pressions thoracique que vous ferez auront le rôle de piston, ce qui pourra dégager l’objet.

Chez l’enfant

  1. Commencer par allonger l’enfant au sol.
  2. Le thorax étant plus petit que chez l’adulte, les compressions thoraciques sont réalisées à une seule main et l’enfoncement est d’un tiers de la hauteur du thorax. Réalisez 15 compressions.
  3. Pour réaliser les insufflations, la tête est légèrement inclinée en arrière. Votre main va l’immobiliser dans cette position, tandis que la seconde va maintenant la bouche ouverte. Votre bouche doit englober le nez et la bouche du nourisson. Réalisez 2 insufflations.

Chez le nourisson

  1. Allonger le nourisson sur une table, ou à même le sol.
  2. Les compressions thoraciques seront quant à elles réalisées à l’aide de deux doigts (comme pour l’étouffement). L‘enfoncement est d’un tiers de la hauteur du thorax. Réalisez 15 compressions.
  3. Pour réaliser les insufflations, la tête est légèrement inclinée en arrière. Votre main va l’immobiliser dans cette position, tandis que la seconde va maintenir la bouche ouverte. Votre bouche doit englober le nez et la bouche du nourisson. Réalisez 2 insufflations. Attention à ne pas souffler trop fort, vous risquez de dégrader les poumons.

Veillez à surveillez à chaque cycle si l’objet qui obstrut les voies respiratoires soit accessible. Le pression thoracique que vous excercez sur votre enfant, fait office de piston et peut faire remonter l’objet. Si le corps étranger a pu être récupéré et que votre enfant respire de nouveau, placez le en position latérale de sécurité. Pas de panique, les secours sont déjà arrivés à ce stade là. Vous avez fait tout ce que vous pouviez. Maintenant place aux professionnels. Reprennez votre rôle de parents. 

 

Pour plus de précision, je vous mets le lien direct du site des SAPEURS POMPIERS DE PARIS, avec notamment une vidéo très explicative des gestes qui sauvent lors de l’étouffement – Obstruction des voies aériennesLa victime ne respire pas – 

 

10 réflexions sur “Les gestes qui sauvent , l’étouffement

  1. Merci beaucoup pour cet article hautement instructif.
    J’ai une question : « Placez vos deux doigts contre l’axe du sternum (au milieu de la poitrine), un doigt au dessus de ce repère et effectuez 1 à 5 compressions thoraciques lentement en enfoncant correctement. » c’est au même endroit que le schéma des deux doigts pour le massage cardiaque ?

    Je voudrais que ma 13 ans fasse la formation…

    Aimé par 1 personne

    • Alors pour ta puce , sache que certaines écoles le proposent. L’établissement peut également demander à la caserne la plus proche , de venir enseigner les premiers gestes (c’est ce que ma maman a fait pour sa classe de petite et moyenne section de maternelle). C’était surtout pour qu’ils gèrent leur stress etc..
      Ensuite pour répondre à ta question, oui c’est cela. Le dessin du massage cardiaque est tout de même plus clair pour les « compressions thoraciques » (c’est la première image en couleur). En fait c’est au niveau des tétons de l’enfant, tu descends ensuite de 2 doigts !
      J’espère t’avoir aidé :)

      J'aime

  2. Pingback: via Les gestes qui sauvent , l’étouffement — Petit bout de lui – Toile de Vie à Pas de Louve

  3. Pingback: Prévention et Secours Civiques de Niveau 1 – Toile de Vie à Pas de Louve

  4. Pingback: Prévention et Secours Civiques de Niveau 1 – Toile de VieS d'une Meute en Liberté

  5. Pingback: (via ‘Petit bout de lui’) Les gestes qui sauvent, l’étouffement – Toile de VieS d'une Meute en Liberté

Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s