Consommons de manière plus responsable pour nos enfants – partie 3

Voilà la troisième partie de ce billet. Si vous n’avez pas lu/vu les deux premières, je vous invite à aller les lire pour y voir ce dont on y parle.

PARTIE 1 – lire

  • Vêtements (de seconde main, vide grenier..)
  • Livres (vide grenier, site internet, occasion..)
  • Soins bébés (les étiquettes de nos produits, faire soi-même ses produits, et produits naturels)
  • Allaitement (location de matériel, coquillage d’allaitement)
  • Poubelle à couche
  • Couches lavables (nombre de couches, d’insert, petits accessoires..)
  • Couches jetables éco-responsables (Lillydoo et Joone).

PARTIE 2 – lire

  • Alimentation (aller au marché, manger français, prendre le temps de cuisiner, bio, les biberons en verre)
  • L’énergie (veilleuse murales, reflexes en sortant des pièces, piles rechargeables)
  • L’eau (prendre des douches, réducteurs de baignoire, filtre à eau)

PARTIE 3

  • Éco-mobilité (se déplacer à pied ou à vélo)
  • Bouger (en famille, prendre l’air)
  • La pollution (intérieure et extérieure)

J’avais déjà écris il y a quelques mois un article sur toutes ces petites choses pour adopter un mode de vie plus responsable. C’est parti pour la troisième partie

nxf

Éco-mobilité ;

Se déplacer à pied ;

Bon, je sais déjà ce que vous allez me dire, « tout le monde n’habite pas juste à côté de l’école où vont nos enfants ».. mais clairement je défends de pied ferme toutes les causes possibles qui peuvent lutter contre l’obésité ! C’est un sujet qui me tient particulièrement à coeur. Tout d’abord parce que j’ai une maman qui a été très longtemps en obésité morbide et qui, de fait nous a appris énormément quant aux réflexes que nous devions prendre en ce qui concerne l’alimentation. Mais se « bouger » est à mon sens un indispensable pour aider nos touts petits à ne surtout pas rencontrer ce type de problème !

Vous pouvez donc décider d’instaurer un petit rituel chaque matin, en allant à l’école, que ce soit à pied, à trotinette ou à vélo. Pour ma part, bien que le p’tit panda ne va ni à la crèche, ni chez la nounou, nous sortons tous les jours ; à pied. Que ce soit pour aller à la bibliothèque, à la pharmacie, au parc… Je trouve qu’on a tendance à trop vouloir se faciliter la vie en prenant la voiture. Voilà bientôt 3 ans que je fais tout à pied..

Utiliser le vélo ;

Alors non, je ne vais pas vous dire d’aller à l’école en petites foulées à suivre votre enfant.. au risque de ne pas être très présentable devant les grilles aha. Mais si vous n’habitez pas loin, et que vous ne devez pas enchainer avec la route qui vous conduit au travail juste après; rien ne vous empêche de prendre le vélo. Dans un premier temps avec la petite roulotte ou le siège à l’arrière; puis dans un second temps, y aller avec votre enfant, lui même sur un vélo (sans oublier le petit casque). J’ai moi-même pris cette habitude, plus jeune pour aller à l’école primaire et au collège ! Je faisais tout à vélo. Cette démarche rendra service à votre santé et à la planête de surcroit ! 

Prendre les transports en commun ;

Je sais oh combien certaines n’aiment pas les bus, tramway et autres métros ou RER, mais clairement, si il y en a bien une qui aime ça, c’est notre planête !

Bouger ;

Le sport en famille ;

Privilégiez des activités sportives avec vos tous petits. Ça parait logique mais pour certains ça ne l’est pas tellement. Si vous disposez d’un jardin, évidemment la question ne se pose pas tout à fait.

Je ne sais pas si je suis la seule à avoir remarquer cette nouvelle génération d’enfants qui tendent à être hyper connecté dès le plus jeune âge ! Moi si. Et je trouve cela désolant.. Lorsque je repense à tout ce que je faisais, enfant.. je me dis que j’ai dû louper un épisode. Mais je dois bien avouer, que je me réjouis d’avoir une envie viscérale de vouloir montrer à mon p’tit panda qu’on peut aller tirer des but au parc avec maman (oui papa n’aime pas le foot); que l’on peut faire du vélo et du rollers pendant que nous courrons avec lui.. Le sport en famille est à mon sens un indispensable pour être en bonne santé (pour eux comme pour nous).

Si vous n’avez pas tellement le temps de sortir faire du sport avec vos tout petits, rien de vous empêche de les inscrire dans des clubs. Bref, bouger est une chose bonne pour la santé, là encore je ne vous apprends rien.

Evidemment, il n’y a pas que le sport, sortir prendre l’air est déjà très bon pour la santé.

Prendre l’air ;

Saviez-vous, qu’une multitude de chercheurs, psychiatres, horticulteurs, biologistes… ont constaté que la nature était bonne pour notre santé et notre bien-être. Cela réduit considérablement la pression artérielle, l’anxiété et le stress. Quoi de mieux pour le bien-être de nos enfants (et le notre pour la même occasion).

Ne pensez pas, que le fait de sortir avec vos bébés, même lorsqu’il fait froid est un risque pour eux de tomber malade. Au contraire ! Le froid va venir tuer toutes les vilaines petites bactéries qui trainent chez vous ou autour de vos bouts d’chou. Sortir en plein-air renforce votre système immunitaire.

La pollution ;

Intérieure ;

On y pense peu et pourtant.. si vous saviez à quel point nos intérieurs sont polués, par tout un tas de polluants chimiques (produits ménagers), biologiques (acariens, moisissures), ou particulaires (poussières)… Cette pollution est plus nocive pour la santé que celle qui se trouve à l’extérieur car ses composants et ses concentrations sont invisibles !! Les maisons sont trop souvent mal aérée durant la journée.

  • L’humidité est un facteur idéal pour le développement des acariens. Plus c’est humide, plus il y en a, car ils adorent l’eau et la chaleur (ouuh, vous aurez envie de changer vos draps plus souvent j’en suis certaine). Le climat est aussi un facteur si vous habitez une région humide. De plus, le linge qui sèche dans la maison, les plantes ou les aquariums sont des environnements très favorables à leur développement.

Réflexe à prendre : Aérer la maison deux fois par jour, pendant 15 minutes à chaque fois.

  • Les sprays anti-acariens.anti-moisissures sont à banire car ils ne servent à rien. Nous sommes allergiques au excréments de ces petites bêtes et non en elles-même. De plus, imaginez un instant le polluant que vous déversez dans votre environnement en utilisant ce type de produit. C’est un peu le chien qui se mord la queue. Ces produits qui vous vantent une extermination totale grâce à ses 41 huiles essentielles, bombarde en réalité du formaldéhyde (également appelé méthanal ou aldéhyde formique)..

Réflexe à prendre : Banissez l’utilisation d’encens (risques cancérogènes) et de bougies parfumées (qui sont bourrés de benzème, de formaldéhyde, phtalate..) 

FORMALDÉHYDE : Il se présente sous forme de gaz incolore à odeur âcre et suffocante. Très inflammable il peut former dans l’air des mélanges explosifs. Commercialisé sous forme de solutions aqueuses (formol) ainsi que sous forme solide (trimère appelé trioxane ou de polymère appelé paraformaldéhyde). On retrouve cette substance dans le secteur du bois (sous forme d’adhésif, ou sous forme de liant dans la fabrication de panneaux de particules…) en fonderie (liant), en fabrication de matériaux d’isolation, en finition textile, dans le secteur du cuir, du revêtement, engrais… Cancérogène, allergisant, corrosif.. et bien d’autres jolies surprises encore. Source – cancer-environnement.fr

Extérieure ;

Pour rappel, il est important de savoir que l’air est composé de 78% d’azote, de 21% d’oxygène, le reste (1%) est consituté de CO2, de gaz rares et autres gaz et brouillards toxiques (poussières, micro-organismes..). Ces substances dites polluantes sont produites à l’état naturel ou résultent des activités humaines.

Polluants chimiques ;

Il existe tout un tas de polluants chimiques, tels que le monoxydes de carbone (CO) qui est le résultat d’une combustion, telle que les cugarette, d’essence, de bois…) ce qui est totalement incompatible avec un environnement mal oxygéné (comme dans les grandes villes). L’ammoniac (NH4) est également un polluant chimique qui contrinue à la modification des terres. Les oxydes d’azote (NOx) sont bien plus abondants car il provient de la circulation automobile (surtout les véhicules diesel, car ils ne disposent pas de pot d’échappement catalytiques qui détruisent ce polluant). Evidemment il en existe tout un tas, et si cela vous interesse plus en détail, je vous invite à vous rapprocher de la « fondation du souffle » pour avoir de plus amples renseignements.

Pulluants naturels ;

Eh oui, vous n’êtes pas sans savoir que la nature produit elle-même ses propres polluants. Ainsi les particules minérales représentées par les embruns de la mer, les corrosions des roches, les cendres volcaniques… en sont un facteur important. D’autres particules vivantes telles que les bactéries, les virus, les champignons sont eux aussi des polluants naturels qui vivent dans un environnement qui nous entoure, tandis que me pollen quant à lui est une particule végéntale. Les gaz tel que le dioxye de carbone, les oxydes de souffre… sont également émis par Mère Nature.

Tous ces polluants sont néfastes pour notre santé ! Ainsi, cancers, problèmes cardio-respiratoires, pathologies chroniques, problèmes d’infertilité, naissances prématurées, atteintes au développement neurologique de l’enfant… sont des risques que nous encouront au quotidien à cause de cette pollution externe. 

Comment dépolluer notre intérieur ?

Attention, si vous imaginiez que ces jolies plantes n’étaient là que pour sublimer votre intérieur vous vous trompez. Car les plantes vertes ont des vertus bien à elles qui peuvent aider à dépoluer votre intérieur. En éliminant les substances toxiques de l’airLes feuilles, racines et microorganismes présents dans la terre s’adonnent à un système on ne peut plus performant de « bio-épuration ».

Dans la chambre de bébé ;

Vous pouvez installer une plante arraignée qui absorbera le formaldéhyde, ou encore l’aréca, anti-xylène tout en étant vigilant à ce qu’elles ne soient pas à hauteur d’enfant.

Quant au reste de la maison ;

Il y en a de toutes sortes. Le choix ne manque absolument pas quant au bienfaits de ces petits bijoux tout vert. La fougère de Boston, le philodendron rouge, le spathiphyllum ou encore toute la famille des palmiers sont des plantes dépolluantes très efficaces.

Contrairement à la pollution de l’air extérieure qui est essentiellement constituée de gaz qui polluent la planète et participent au plus gros de l’effet de serre (méthane, dioxyde de carbonne).. la pollution qui se loge dans nos intérieurs est partout tels que les revêtements de sols, revêtements des murs, les peintures, le mobilier et les meubles, l’isolation… Alors rien de mieux que de faire appel aux bienfaits de plantes dépoluantes.

8 réflexions sur “Consommons de manière plus responsable pour nos enfants – partie 3

  1. Merci pour ce chouette article encore une fois !
    En ce moment je travaille et plutôt que de prendre la voiture pour des trajets courts plusieurs fois dans la journée, j’ai opté pour la marche ! J’économise la parking, je limite la pollution et je vais avoir un corps de rêve (si si on y croit) !
    Je t’embrasse ma douce

    Aimé par 1 personne

    • Merci ma toute jolie ❥

      Mais oui mais oui ON Y CROIT !
      La dinde n’aura pas raison de nous aha :)

      Moi aussi je fais tout à pied ihi j’aime bien ça en plus ;) quand j’étais plus jeune j’allais tout le temps à l’école à vélo . Malheureusement on a pas de piste cyclable à côté de chez nous..

      Gros bisous ma choupette ❥

      J'aime

  2. Je m’étais renseignée sur les plantes dépolluantes et j’avais lu qu’elles n’avaient aucun effet. Du coup, je n’ai jamais investi. En revanche, ici on ahère souvent la maison ! Je ne supporte pas l’air intérieur s’il n’y a pas au moins une bouffée d’air frais !

    En revanche, je suis incapable de me dispenser de la voiture. J’ai déjà beaucoup de mal à emmener ma fille chez la nounou le matin avec la mini, alors prendre les transports en commun avec une fille de 18 mois et un bébé de 2 mois, avec des gens plus que désagréables, il faudrait que je me lève au moins à 5 heures du matin… Et le sommeil, il est devenu plus que précieux XD

    Merci pour cet article très intéressant encore une fois :)

    Aimé par 1 personne

    • Ha oui ? C’est surtout mon homéopathe qui m’avait parlé de ces plantes en réalité :)
      Et je dois dire que je n’en ai pas parce que je n’arrive pas à les garder en vie.. pour notre plus grand regret , parce qu’on adore ça !

      Pour les transports , je te comprends totalement ! Je vis en plein centre ville donc j’ai tout à ma disposition ! Je fais donc tout à pied :)

      Mais je rêve de retourner dans une ville moins polluée aha . J’ai un excellent souvenir de la banlieue toulousaine dans laquelle j’ai vécu 5 ans ! C’est marrant parce que lorsque je descends dans ma belle famille à Clermont Ferrand (enfin dans la banlieue), en descendant du train, je me fais toujours la même réflexion , à savoir que « je respire » ! C’est vraiment quelque chose qui me manque dans mon quotidien .

      Bisou bisou bisou <3

      J'aime

Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s