Un an plus tard; ce que je referai ou non

Dans quelques jours, le p’tit panda fêtera son premier anniversaire. Mais il ne faut pas non plus oublier que dans quelques jours, cela fera également un an que nous sommes devenu parents; et je dois dire qu’il s’en ai passé des choses. J’ai passé la plus belle année de ma vie. Durant cette douce année, nous avons pris des décisions, nous avons fais des choix, nous avons parfois saisis des opportunités, et avions souvent des convictions… et bien évidemment, nous avons fais des erreurs.

Bien que nous avons toujours voulu être bienveillants, que ce soit entre mon conjoint et moi-même qu’avec notre petit bonhomme, il est évident que nous ne sommes pas parfaits. Il ne faut pas oublier que le guide n’est pas fourni quand ton bout d’chou vient au monde et que nous endossons le doux rôle de parents.

Alors je me suis dis, qu’un petit état des lieux ne serait pas de refus quant à savoir ce que je referai ou non pour ma seconde grossesse. Je vais vous énumérer toutes ces choses que j’ai faite et que je recommencerai sans aucune hésitation, mais également celles que je n’ai pas faite et qui me donnent bien envie; enfin j’aborderai avec vous toutes ces petites choses que je ne referai pas !

 

On va s’améliorer;

☁ L’allaitement; voilà un point sur lequel je ne dérogerai pas pour baby two. J’ai tellement culpabilisé, et regretté de ne pas avoir allaité plus de 2 mois.. je sais que l’hospitalisation de mon fils y est pour beaucoup.. Mais si la nature me le permet je souhaiterai allaiter le plus longtemps possible, tout en repoussant mes limites. Quitte à tirer mon lait, si je reprends le travail.. bref, l’allaitement c’est hyper important pour moi !

Et si j’avais un conseil à donner, ce serait de vous écouter. Si la famille ou les amis vous mettes la pression pour donner le biberon ou pour vous faire des remarques quant à la durée de votre allaitement, et bien passez outre. La seule personne pour laquelle vous pourriez remettre en question votre engagement, c’est votre conjoint. Si votre désir est d’allaiter 3 ans, et bien soit !

☁ Se faire confiance; si il y a bien une chose sur laquelle je n’ai jamais douté, c’est d’être la meilleure version de moi-même pour mon petit garçon. Non, je ne me lance pas de fleurs et je sais que j’ai fait bien des erreurs. Je ne dis pas non plus que je le serai pour un autre bébé, mais j’essaie d’écouter au mieux les besoins de mon fils et d’y répondre. Alors si vous avez des principes, ou des convictions; que ce soit des choses qui vous tiennent à coeur ou non, et bien faites vous confiance pour les faire respecter. Sinon vous allez très vite vous faire manger tout crus.

Ce que je referai;

☁ Le cododo; c’est une chose que je referai sans hésiter. Le p’tit panda est resté jusqu’à ses 6 mois dans la chambre; et clairement j’étais rassurée et détendue. D’autant plus que pour l’allaitement c’était top. Il avait son berceau collé au notre, et de temps en temps je le prenais avec moi quand les chagrins se faisaient inconsolable.

Bien évidemment, mon conjoint était sur la même longueur d’onde quant à le garder avec nous. Il a d’ailleurs pendant longtemps été très rétissent quant à le mettre dans sa chambre. Et puis lorsqu’il fut prêt, je l’ai été une semaine après. Bon, clairement c’est le p’tit panda qui nous a surtout fait comprendre qu’il était temps. Le fait qu’il commençait à vouloir se redresser dans son berceau était un point à ne pas négliger.

☁ Ne pas culpabiliser; eh oui, plus facile à dire qu’à faire mais je pense que c’est une chose que vous seule pouvait contrôler. Pour ma part, je n’ai que très rarement culpabiliser quant aux situations devant lesquelles je me trouvais.. Il est vrai que j’ai énormément culpabilisé pendant la grossesse, lors du diagnostique, que j’ai décidé de ne plus m’infliger une telle souffrance dès lors que mon fils est né. Évidemment elle ne m’a pas quitté lors de son hospitalisation mais j’ai toujours essayé de lui fermer les portes avant qu’elle ne m’envahisse !

☁ La diversification alimentaire; écouter son bébé ! Si votre pédiatre ou votre médecin traitant vous dises de commencer FORMELLEMENT par les légumes, mais que ça ne fonctionne pas avec votre bébé, et bien commencez par écouter votre enfant, et par la même occasion, vous-même ! Pour ma part, les légumes ne passait pas du tout, alors j’ai commencé par les fruits. Et il n’a jamais eu de soucis avec les légumes, loin de là !

☁ Les pleures; non, je ne laisserai pas pleurer mon enfant ! Je ne l’ai jamais fait, et je me fiche complètement que tata Huguette ou mamie Annie ne soient pas d’accord avec nos principes. Aujourd’hui je vois bien que mon fils ne pleure que pour des cas bien particulier. Il a compris que lorsqu’il pleurait je venais immédiatement (alors bien-sûr, à chaque pleure son besoin) mais clairement, il n’en abuse absolument pas !

Ce que je n’ai pas fait et que je veux faire;

☁ Prendre un congé parentale; pour le p’tit panda, je ne travaillais pas, et être maman au foyer a été la meilleure chose qu’il ai pu nous arriver à tous les deux. C’était une chance inouïe ! J’ai savourer chacun de ses progrès, chacuns de ses sourires et de ses rires.. bien que je conçois tout à fait  à que certaines mamans ai besoin de reprendre une activité professionnelle, mais ce n’était vraiment pas mon cas ! Si tout va bien, je devrais travailler lorsque le p’tit deuxième pointera le bout de son minoi alors si financière c’est possible, je ne le priverai pas pour profiter ah mieux de mon deuxième ! Et puis clairement, si je peux éviter la cantine au premier c’est mieux quand même !

☁ Tenir un journal; Je sais que mon blog fait office de bullet journal, dans lequel  j’écris mes maux et mes pensées qui me traversent l’esprit sur plein de sujets différents. Ceci étant, j’aimerai prendre le temps d’écrire ce que j’ai rédigé (que ce soit ici ou sur mon compte instagram). Ce qui est sûr c’est que pour ma seconde grossesse j’en tiendrais un dès le départ, et le plus longtemps possible.

☁ Le matériel de puériculture; je dois dire que j’ai énormément écouté mes amis et ma famille lorsque j’avais une idée bien précise de ce que je voulais à la base. Au final, je me retrouve avec du matériel dont je ne me sert plus car le p’tit panda n’est plus en phase avec ou tout simplement parce que ça ne l’interesse pas. Alors pour le second, je ne me freinerai pas sur certains types de matériels, comme les écharpes de portage par exemple.

10 réflexions sur “Un an plus tard; ce que je referai ou non

  1. C’est bien de faire un point comme ça car pour une première grossesse on nage dans l’inconnu, on tâtonne, on expérimente. Avec un deuxième ce n’est pas pareil. Comme toi je me suis arrêtée de travailler pour le premier et du coup je ne me vois pas ne pas passer autant de temps avec le deuxième, je trouverais ça injuste pour lui.
    Par contre je n’avais pas fait de cododo mais je le regrette un peu !
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    • Et bien voilà un point que tu pourras tester, (je parle du cododo) <3 Oui c'est l'inconnu le plus total mais c'est aussi ce qui rend tout ça encore plus précieux, intime et unique. On nage ensemble et c'est génial. Je ne sais pas si avec un second bibou, on ne perd pas un soupçon de magie ?
      Plein de bisous <3

      J'aime

  2. Quel chouette article!
    Tu as bien raison sur le fait de ne pas écouter les avis des autres lorsqu’ils heurtent tes convictions! Notamment sur les pleurs où il y a un véritable problème en France avec le fait de consoler son enfant ! Je ne laisse pas pleurer ma fille si j’ai l’occasion de la prendre dans mes bras, ça me paraît logique de la réconforter et lui apporter confiance et assurance en ses parents.
    Faire un petit bilan est vachement utile pour soi mais aussi pour nous autres jeunes parents qui te lisons ;)

    Bon anniversaire à ton petit panda !

    Aimé par 1 personne

    • Merci la beauté 🎈 oui cette introspection était importante à faire je pense ihi ❤ merci beaucoup en tout cas!
      Oui il y a un gros problème en France par rapport à ça, où que ce soit le cododo, la diversification alimentaire… En fait tout ce qui touche à la petite enfance je trouve.
      Des bisous ma belle ❤

      J'aime

    • Je suis super contente que mon billet te plaise :) Oui je pense que c’est pas mal de faire un bilan de son histoire de maternité mais également celle de parentalité.
      Je préparerai beaucoup plus le papa à l’allaitement par exemple; j’avoue avoir flanshée par rapport à lui pour ma première grossesse.
      Des bisous ma belle <3

      Aimé par 1 personne

        • Ça s’est très bien passé pour moi aussi, mais il est vrai qu’il ne s’attendait pas à me voir fatiguée la nuit comme ça.
          Et puis il me demandait de plus en plus, jusqu’à quel âge je souhaitais allaiter ? Si il pouvait donner un biberon.. je sentais un désir de sa part qu’il avait besoin de combler.
          Et l’écouter me parler de tout ce questionnement était une chose dont je ne m’étais pas préparer.

          Donc pendant ma prochaine grossesse, j’aimerai beaucoup qu’il lise un livre sur l’allaitement.. pour qu’il ne soit pas surpris de me voir avec cette envie viscérale de le nourir moi-même avec le sein. Et puis, j’aimerai me préparer moi aussi pour lui laisser d’avantage le bébé pour qu’il ai des moments avec lui (pour le premier j’avais peur qu’il ai toujours faim.. donc ce n’était pas simple).
          Je m’y prendrais différement c’est certain. Toujours avec ce désir d’allaiter, en l’impliquant d’avantage !!

          Aimé par 1 personne

Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s