Les bienfaits de la motricité libre

Capture d_écran 2017-07-12 à 16_Fotor

Expérimenter son corps

Durant ses premiers mois de vie, le nourrisson a besoin d’être entouré physiquement pour se constituer une sécurité affective solide. Lorsque celle-ci est acquise, l’enfant va être amener à expérimenter son corps, comme lever les jambes, toucher ses pieds, rassembler ses mains… Il est donc important, à mon sens, de le laisser libre de ses mouvements, pour qu’il puisse bouger, explorer, saisir, le monde qui l’entoure. Et ce, dès son plus jeune âge. Lorsque le nourrisson est allongé sur le dos, il ne fournit aucun effort pour maintenir cette position, puisqu’elle est physiologiquement naturelle. Grâce à cette position, l’enfant peut ainsi tourner la tête de droite à gauche pour observer les jouets qui l’entoure, que vous pouvez disposer de part et d’autre de lui (musique, jouet, lumière). Il peut également bouger les bras et les jambes à sa guise. Ce qui ne lui ai pas forcément possible de faire si il est dans un transat toute la journée. Le but étant de libérer le bébé.

Bien que ce ne soit que mon avis, et que je ne juge aucune personne, je n’ai pas voulu de yoopala ! Et la raison n’a rien à voir avec les différentes polémiques ou interdits qui concernent les histoires de chutes ou de déformation des hanches. Pour la petite histoire, j’ai été dans un yoopala, ainsi que mon frère et ma soeur, et tout le monde se porte bien ! La raison était simple : motricité libre. Je voulais que mon fils sache se déplacer à son rythme. L’asseoir alors qu’il ne tient pas de lui même assis n’était pas dans mes initiatives, alors je ne me voyais pas le mettre dans un yoopala pour qu’il se déplace. Ce n’était pas physiologiquement naturelle pour moi.

Développer sa confiance en soi

L’enfant qui apprend à se satisfaire seul, voit sa confiance en soi se renforcer. Plus il va comprendre qu’il est capable de faire tel ou tel mouvement seul, plus il aura envie de faire ses propres expériences et développer ses propres capacités de manière plus naturelle. Encourager l’enfant est donc également une étape importante dans le cheminement de la motricité libre.

Développer son autonomie

L’enfant qui apprend seul à se déplacer, se retourner.. développe son sens de l’autonomie. En effet, un enfant qui aura été mis dans un transat, dans un parc ou dans un yoopala (c’est une généralité évidement) ne pourra pas développer ses mouvements de manière naturelle. Ils construisent eux-même leur propre chemin, ce qui favorise leur esprit d’initiative et leur créativité. Il en est de même dans notre comportement envers lui. Par exemple, on ne l’assoie pas si il ne sait pas le faire seul..

Je pense que pour expérimenter le cheminement de la motricité libre il ne faut pas être des parents stressés de base ! Et pour cause, encore ce matin, je laissais mon fils s’essayer à monter les escaliers de chez ses grands parents, tout seul ! J’étais derrière pour assurer sa sécurité lors d’une chute, mais je ne le tenais pas. Je connais un bon nombre de personne de ma famille qui ne pourrait pas laisser leurs enfants faire ceci tant ils sont rongés par le stress. Ce n’est pas grave, pas de panique, on peut tout à fait faire plein d’autres choses pour permettre à son enfant de se mouvoir seul.

Evidemment, je conçois tout à fait que des parents fassent le choix de prendre ce type de matériel de puériculture (j’ai moi-même un parc, que j’utilise rarement). Et petite, j’ai été dans un yoopala et pourtant j’ai marché à 9 mois.

Lui créer des petits coins

Pour mon fils par exemple, je lui ai mis à sa disposition, plusieurs coins dans notre salon, pour qu’il puisse développer son autonomie en toute sécurité (puisqu’il est toujours sous mes yeux). Les jouets sont rangés par catégories,

  • objets du quotidien
  • instruments de musique
  • cubes à empiler
  • livres musicaux

Pour aller plus loin

Si vous souhaiter mettre en place la motricité dans son paroxysme le plus total, vous devez bannir un nombre de matériel de puériculture impressionnant. Du transat en passant par le trotteur ou le porteur.. Et c’est sans oublier les lits à même le sol que l’on voit partout. Mon fils fait de l’asthme donc c’est un refus catégorique de ma part. Je pense qu’une totale liberté n’est pas non plus trop bonne. Et puis, chaque enfant est différent et à des besoins qui lui sont propres. Et je pense qu’un juste milieu est plus approprié pour que nos enfants et nous même y trouvions notre compte. J’aspire à cette liberté, mais sachez que je ne fais pas tout ! Alors déculpabilisez-vous.

  • J’ai par exemple un parc. Je le mets dedans qu’une fois par jour ! Toujours au même stade de la journée : après son repas du soir pendant que mon chéri et moi-même nous puissions nous laver et nous faire à manger tranquillement. Ce qui permet au p’tit panda de se canaliser dans un lieu restreint. Nous n’allons pas tarder à l’enlever.
  • Je l’avoue, oui, quand mon fils souhaite traverser une pièce, il lui arrive de venir à mes jambes, de se mettre debout et de me tendre la main, je lui en donne une seule (puisque ça lui suffit) et il marche ! J’ai plutôt l’impression qu’il a besoin de ça pour avoir totalement confiance en lui, puisqu’il en est capable.
  • Et pour finir, mon fils a un transat, dans lequel il est tranquillement installé pour boire son biberon. Et c’est un objet dont je ne pourrais pas me passer, bien qu’il n’y soit qu’à ce moment là. Mais que voulez-vous, je suis maman, je ne suis pas parfaite.

Alors oui je privilégie le portage physiologique (écharpe ou porte bébé). Je ne fais jamais de face au monde lorsqu’il est dedans. J’ai toujours préféré le mettre à même le sol sur une couverture épaisse. Je ne lui donne ni trotteur, ni porteur parce qu’ils ne respectent pas le rythme de l’enfant à mon sens. Je le laisse libre d’expérimenter de nouvelles choses, comme monter les escaliers par exemple.. Lorsqu’il veut passer d’un meuble à l’autre, je n’interviens pas. Mais je suis sans cesse en train de le féliciter, et de l’encourager. En réalité, je le laisse trouver des solutions à ses embuches : passer d’un meuble à l’autre, contourner un objet, attraper un objet sous un tabouret..

 

Capture d_écran 2017-07-12 à 1çoèt6_Fotor

Et vous, qu’en pensez-vous ? 

10 réflexions sur “Les bienfaits de la motricité libre

  1. Comme toi je pense qu’il faut avant tout respecter un équilibre! Le laisser découvrir, libre, c’est très bien. Le « brider » parfois, ce n’est pas dramatique non plus parce qu’il y a aussi un côté pratique pour nous parents, pour se « reposer » un peu d’être toujours derrière eux! Pour ma part j’ai utilisé un tapis d’éveil les premiers mois, puis un transat et un parc, enfin une chaise haute et des petits canapés d’enfant. je les laissais tourner entre ces différents lieux/expérimentations, pour varier. D’ailleurs on sent qu’ils se lassent vite et aiment changer au cours de la journée!

    Aimé par 1 personne

    • Comme je suis d’accord avec toi. Le juste milieu est ce qu’il y a de mieux je trouve :)
      Sans oublier qu’il y a certain moment où c’est indispensable qu’il soit en « sécurité » quand on le quitte des yeux (pour aller au toilette par exemple).. le parc est donc bien pratique pour ça ;)

      Bonne journée ma belle :)

      J'aime

  2. Je suis tout à fait d’accord avec toi ! Nous avions acheté un parc pour mon fils pour éviter que ma fille (qui n’avait pas encore 3 ans) ne lui saute dessus ou ne lui fasse mal quand on devait s’absenter quelques minutes de la pièce. Finalement, on ne s’en ai jamais servi ou presque… Je n’ai pas réussi à passer le cap. Je n’ai pas été parfaite non plus. Ils ont été un peu en transat, un tout petit peu dans un yoopala, mais 90%, ils étaient sur une couverture ou un tapis d’éveil !

    Faisons comme nous le sentons, adaptons nous à nos enfants. Nous n’avons pas fait tout pareil avec notre fils qu’avec notre fille, car avec le temps, nous nous sommes rendus compte que ce qui convenait à l’un ne convenait pas forcément à l’autre…

    Bises…

    Aimé par 1 personne

    • Exactement, chaque enfant et chaque parent est différent :) C’est important de le respecter. Et je trouve super que tu le soulignes de nouveau, tu en es un bon exemple ! Pour le deuxième je reviendrais sur des principes que j’aurai mis en place pour le premier et inversement..

      Gros bisous :)

      Aimé par 1 personne

  3. Même chose ici.
    On a fait beaucoup de motricité libre (pas de parc, pas de yoopala) en gardant le transat pour le biberon (comme vous) et le lit (car s’il n’est pas dans un endroit fermé, il ne se pose JAMAIS. Donc je suis totalement d’accord avec ton article. Il a vie été au sol sur un tapis à découvrir par lui même le monde qui l’entoure et il marche depuis ses 11 mois. Enfin maintenant, il court. 😂 Comme tu dis, on fait de notre mieux pour la motricité, mais on n’est pas parfaits.
    Bonne journée ! 😘

    Aimé par 1 personne

    • C’est tout à fait ça; et je ne suis pas certaine que la totale liberté concernant cette motricité livre conviennent à tous les enfants. Mon fils par exemple, si je le mets au sol dans sa chambre, il va juste me la démonter.. et comme il ne dort pas si il n’est pas dans le noir, il risque tout simplement de se faire mal.. ce n’est pas le but. Mais oui mais oui, on est imparfaits mais c’est ce qui permet de nous compléter aussi; grâce aux avis, aux expériences et conseils des uns et des autres :)
      Bonne journée ma douce, bisous !

      J'aime

  4. Je l’ai toujours laisser aller à son rythme, il n’a jamais eu de parc, était toujours sur un tapis.
    Et pourtant il a 15 mois et ne cherche toujours pas à se mettre debout…

    Ces derniers temps j’ai récupéré un parc car malheureusement il y a des moments ou je ne peux le surveiller totalement, pendant lesquels je dois passe un coup de fil. Je ne pense pas que deux min le traumatise, il en profite pour avoir des moments de calme comme cela.

    Bisous ma jolie

    J'aime

Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s