Et si mon coeur n’était pas assez gros pour un deuxième enfant

Ce deuxième qui m’angoisse.

Depuis que je suis enfant, il planne comme une évidence au dessus de ma tête. Celle d’avoir deux enfants. Cet équilibre parfait convoite mes rêves les plus fous. À contrario, dans la tête de mon chéri, il n’en ai point, puisque trois enfants le comblerait davantage. {mouais mouai on en reparlera plus tard aha} en attendant je suis là, allongée dans mon lit avec mes idées de famille plein la tête. Il est un peu moins de minuit & je n’arrive à pas à trouver le sommeil, à croire que le marchant de sable m’a oublié ce soir. Mon homme & mon fils dorment à points fermés & moi je suis songeuse.

Cette famille idéale m’effraie tout autant qu’elle m’attire, un peu comme une personne qui rêverait de nager avec des requins. Vous voyez le truc ? entre excitation & angoisse. En réalité j’ai peur que mon coeur ne soit pas assez gros. Je me suis toujours dit qu’avoir plein d’enfants ça devait obligatoirement respirer le bonheur & l’amour à l’état pur au sein d’une maison. Et puis quand vient le moment de penser à mon avenir personnel, je suis effrayer. Non loin de là, la peur d’une future grossesse.. mais de cet amour à donner au prochain.
J’aime mon fils d’un amour viscéral. Quasi inconditionnel je dirai même. Alors imaginer un autre petit être dans ma vie me questionne sur l’amour à donner au premier. Vais-je moins aimer mon petit garçon ? Vais-je l’aimer différemment ? Je me retrouve face à une question qui reste en suspens.. & qui je pense ne trouvera réponse qu’à la naissance d’un deuxième enfant. Mon p’tit panda c’est mon premier enfant. Celui que j’ai désiré toute ma vie. Il est le dessein de notre amour. Il est le prolongement de nous deux. Il sera toujours mon petit bébé, celui qui a fait de moi une maman. De nous une famille.

Et si il y avait une solution ?

S’arrêter au premier pour être certain de ne pas moins l’aimer ? On dit que le coeur d’une maman grossit à chaque nouveau bébé.. mais est-ce là la vérité ? Ou une incroyable affabulation ? Une supercherie sans faille qu’on nous ferait croire ? Quand je vois le temps que me prend mon fils à la maison, je n’ose imaginer si je devais m’occuper d’un second. Entre le travail, la routine quotidienne & trouver du temps pour chacun de mes enfants.. je n’arrive finalement pas à trouver un équilibre parfait. Comme si mon équilibre actuel, à trois, me convenait totalement.
Parfois j’aimerai garder mon petit garçon rien que pour moi. Ne pas le partager avec d’autres.. & puis les doux souvenirs de mon enfance resurgissent. Je me revois, jouant avec mon petit frère, & oh combien ce rôle de grande soeur me plaisait.

J’ai peur de ce bonheur.

Lorsque mon fils est né, je suis née une seconde fois. Comme si le fait de devenir maman était finalement une évidence qui avait toujours été là, au dessus de moi..Je me revois, poussant de toutes mes forces, pour que mon fils sorte. Ce moment où l’on me l’a posé sur moi est indescriptible, tant ce bonheur n’existe nulle par ailleurs. Sa douceur, son odeur, sa couleur, son sourire, ses yeux noirs.. cet instant était magique. Sans nul doute le plus beau de toute ma vie. Mais ça l’était parce qu’à ce moment précis je devenais une autre personne. Je n’étais plus que la fille de, la soeur de, la femme de.. non, je devenais la maman de quelqu’un. Et c’est ça qui était magique, qui était unique & propice à ma première grossesse seulement. Alors que vais-je ressentir pour le second accouchement, puisque je suis déjà maman. Vais-je moins savourer cet instant ? & malgré ces questionnements, je reste encore une fois.. songeuse. Alors souvent j’y pense. On en parle d’ailleurs très régulièrement avec mon chéri, de ce deuxième qu’on ne souhaite pas faire trop trainer derrière notre p’tit panda. Mais pour l’heure nous voulons profiter de notre fils. Juste tous les trois.

Qu’on ai le temps d’avoir un peu vécu,
rien que tous les trois.

16930735_1253963781354924_12002953fs49_o_fotor

9 réflexions sur “Et si mon coeur n’était pas assez gros pour un deuxième enfant

  1. Très bel article…. cette interrogation, nous la vivons toutes, je pense, quand vient planer l’idée, l’envie d’un deuxième…
    Pas de réponse toute faite à apporter, ces choses là doivent être vécues pour se comprendre, mais comme la flamme d’une bougie, l’amour se multiplie sans rien enlever au premier… :)

    On ne peut pas tellement imaginer la réalité de l’amour qu’on a pour notre premier enfant, avant qu’il ne soit né (on se doute bien qu’on va l’aimer, mais c’est assez abstrait…alors que l’amour maternel est terriblement concret en fait, viscéral même….) Et bien c’est un peu similaire pour le deuxième… :) on a peur de moins l’aimer mais… Je pensais être détachée, blasée…je suis limite plus accro de ma fille que je ne l’étais de mon fils :)

    Pour le temps, je ne te mentirai pas, deux enfants, c’est forcément moins de temps pour le 1er. Mais… ce n’est plus un tout petit nourrisson qui a besoin H24 de nous… il grandit, et devenir grand frère le fait grandir aussi… on trouve du temps, même si les premiers mois sont sports… (j’ai commencé à respirer lorsque ma seconde a passé 3 mois, et que j’ai pu la poser un peu plus longtemps dans son petit transat… sans hurlements…) Et les voir interagir ensemble… c’est… assez magique…!

    J’aime bien tes mots doux, merci :)

    Aimé par 1 personne

  2. Je prends enfin le temps de commenter ton article car je ne pouvais pas avant.
    Je me pose exactement les mêmes questions que toi. En fait je ne pensais pas aimer autant mon fils, parfois ça me dépasse même, je me dis que j’arriverai pas à gérer, peur de ne pas aimer le deuxième autant que le premier.

    Je me dis aussi que lui aura eu ses parents pour lui tout seul pendant un moment, chose que le deuxième n’aura jamais. Il devra partager dès le début.

    Après il parait que l’amour se multiplie et puis ça doit être tellement mignon de voir ses enfants évoluer ensemble.
    Bisous ma belle

    Aimé par 1 personne

  3. Je pense que ça vient naturellement et qu’on l’aime autant que notre premier bebe, car chaque grosse et chaque bebe est différent donc ça sera une seconde première fois 😊 enfin c’est mon point de vue. Moi je ne me pose pas la question car je ne veux pas d’autre 😂 mais si j’en voudrais un je pense que je n’aurai pas peur. Ne t’en fais pas tu es une super maman et tu le sera tout autant pour le prochain 💙

    Aimé par 1 personne

  4. Tu as une si jolie façon de retranscrire les émotions que beaucoup de mamans ressentent. Mais ne t’inquiète pas, quand tu seras prête à partager ton coeur entre deux enfants, tu le sauras. Alors oui c’est dur au début, oui il y aurait peut-être des situations qui t’échapperont, mais l’amour lui, il ne t’échappera pas. Ton premier restera toujours ton premier, à jamais. C’est celui qui a fait de toi une maman. (C’est drôle d’ailleurs, j’ai commencé un article où je parle un peu de tout ça, il faudrait que je le finisse tiens !). En attendant, tu as bien raison, profitez de vous trois, parce que trois et quatre, c’est complètement différent, et il faut être prêt à voir les cartes parfois redistribuées.

    Aimé par 1 personne

  5. Pingback: ➳ Six mois de toi . | B o u b o u

  6. Pingback: ➳ Le blog fête ses 8 mois . | B o u b o u

Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s