Lorsque j’ai appris que c’était toi

Je ne suis pas de celles qui disent que le choix du roi serait d’avoir un petit garçon & une petite fille. Je suis plutôt convaincu de vouloir deux enfants en bonne santé. A l’annonce de mon premier enfant, je redoutais secrètement l’idée d’attendre un petit panda. Dans ma famille c’est girl POWER, il n’y a que des nenettes, avec pour seul garçon, mon petit frère.. de bientôt 22 ans, alors comment dire.. c’était il y a un siècle {aha ça ne lui plaira pas que je dise ça}. Même ma meilleure amie a donné naissance à une princesse la même année que moi; bref nous étions dans l’inconnu le plus total si je devais attendre un babyboy.

Deux ans avant que notre fils naisse, la soeur de mon chéri a eu un petit Gabriel. Je me suis émerveillée de voir à quel point cela pouvait me plaire. Nous étions pourtant bien loin des frous-frous, dentelles & motifs liberty que j’aimais tant. Lorsque je suis tombée enceinte, nous nous sommes lancés à la recherche d’inspirations pour son petit cocon, bien que durant de longs mois nous ne voulions pas connaitre le sexe. Pour commencer, notre choix c’était donc porté sur une base mixte.

Un an avant de tomber enceinte nous avons refait entièrement l’appartement, y compris les chambres. Le cocon de notre fils était notre nid d’amour quelque temps auparavant. Plein sud, les rayons tapaient ici & là les quatre coins de la chambre, nous avons donc choisi de la lui laisser & de prendre la seconde. Elle était à notre image,  romantique & feng shui; parfaite pour accueillir notre enfant. Une fois les meubles choisis {que nous avions voulu blancs} nous nous sommes attelés à la décoration. J’en ai pris un malin plaisir. Essayant au maximum de réaliser moi-même tout un tas d’objet.

Le début de l’été approchait, avec lui son lot de promotion. A cette époque nous ne connaissions toujours pas le sexe, j’avais donc rempli mon panier avec beaucoup d’articles mixtes & aussi étonnant que cela puisse paraître, il y avait aussi des pièces masculines. L’échographie du deuxième trimestre arrivée a grands pas, dans ma tête j’étais décidé à connaitre le sexe, il était donc indispensable d’entamer un combat marathonien pour convaincre le papa, qui lui, était décidé à attendre la naissance. Chose que je n’avais finalement pas réussi à faire. Nous nous sommes donc rendu à notre rendez-vous, qui a duré une bonne heure & demie. L’échographie s’apprêtait à se terminer lorsque mon chéri a demandé, tout naturellement si nous pouvions avoir une estimation du sexe. Mon coeur s’est arrêté de battre durant quelques secondes à ce moment-là. C’est alors que l’échographiste nous a tout bonnement répondu qu’il ne s’agissait pas d’une estimation, puisqu’il était certain que c’était un GARCON ! Alors voilà, c’était un petit panda qui avait fait son nid dans mon littlebelly {pas si petit que ça d’ailleurs}! Dans mon coeur c’était un feu d’artifice ! Le soir même, le panier était validé.

J’ai longuement eu peur de ne pas pouvoir créé de lien aussi fort que s’il s’agissait d’un enfant du même sexe que moi. J’avais peur de ne pas savoir répondre à ses questions au moment de l’adolescence.. Peur de ne pas lui apporter les clés pour l’aider à devenir un adulte accompli. Bref, durant ma grossesse je me suis posée tout un tas de questions.

C’était un lundi matin ! Il faisait légèrement froid dehors, il y avait un monde fou sur la route & les gouttes commençaient doucement à tomber sur le pare-brise de la voiture. C’est sur le chemin entre notre appartement & la maternité que tout est devenu plus clair. J’étais comme apaisée, assise dans la voiture. Tous mes doutes, toutes mes questions & mes angoisses se sont estompées ce lundi-là {je vous ai résumé mon accouchement dans un autre billet} lorsque je l’ai tenu dans mes bras j’ai compris. J’ai compris que cet amour était viscéral, qu’il s’agisse d’un petit garçon ou d’une petite fille. J’ai compris que mon rôle allait être aussi grand dans sa vie. Je n’ai jamais été aussi heureuse que ce lundi-là, ma famille auprès de moi.

J’ai découvert le bonheur d’être la maman d’un petit garçon, & malgré ce que l’on pourrait croire, le choix du roi pour moi serait d’en avoir un second. Même si une princesse me comblerait tout autant. Je me sens réellement prête à avoir un autre petit bonhomme, je le souhaite secrètement. Et je serai même tenté de dire que finalement, peut-être que pour un second, je serai prête à attendre la naissance pour découvrir son doux secret.

16462900_1229244790493490_945678148760321340_o_fnfhotor

8 réflexions sur “Lorsque j’ai appris que c’était toi

  1. Au départ, intérieurement je souhaitais une fille, et puis ici c’était l’inverse tout le monde avait des petits mecs autour de moi. Je ne sais pas pourquoi mais je sentais au plus profond de moi que ça allait être un garçon, même si tout le monde attendait la fille. Et finalement quand le docteur me l’a annoncé j’étais tout simplement heureuse.
    Comme tu le dis, au fond, peu importe le sexe, cet amour sera viscéral et intense.
    Malgré tout, secrètement je rêve aussi d’un deuxième petit ange, un petit prince.
    Je t’embrasse.

    J'aime

    • Et puis finalement si je devais avoir une fille, je pense que j’aurai peur, la vision de la femme dans le monde est tellement particulière que je ne saurai par où commencer. Et puis en même temps, savoir que ma fille pourrait attendre un enfant est complètement différent que de se dire que c’est ta belle fille. Même si savoir mon fils père me rendra heureuse aussi mais ce n’est pas pareil je pense. Je t’embrasse aussi ❥

      Aimé par 1 personne

  2. Moi je me suis toujours imaginée avec une fille, aussi! Peut être pour transmettre mon vécu de fille, peut être pour jouer à la poupée, peut être pour plus de douceur, je ne sais pas ; mais j’étais très contente quand la nature m’a exaucée…deux fois! Oui pour le 2ème tout le monde me disait « vous voulez un garçon? » mais non au fond de moi je voulais encore une fille. Alors je suis heureuse avec mes 2 minettes! Si un jour on fait un 3ème, pourquoi pas un petit gars – mais j’ai plus de mal à me projeter. Et même si cça devait être une fille, j’en serais ravie! Dans tous les cas je sais que je ne serais pas déçue!

    J'aime

    • C’est super alors ! Moi j’attends de voir ce que la nature m’offre, mais dans tous les cas je suis tellement comblée avec un petit garçon qu’un deuxième me plairait énormément. Du coup.. j’ai presque peur d’avoir une fille justement lol

      J'aime

  3. Hihi, perso je voulais absolument une fille, même topo que toi (famille très féminine, juste un frère qui a été une vraie terreur…)… mais quand j’ai fais le test de grossesse de mon aîné, j’ai eu la certitude (qui ne repose sur rien, on est d’accord) que ce serait un garçon….certitude confirmé par l’échographe, alors il a fallu que je « fasse le deuil » de la fille… J’avais aussi peur de ne pas créer de lien facilement avec un garçon… et puis en ayant mon fils, j’ai découvert la joie de s’occuper de lui, et plus aucun regret de ne pas avoir eu une fille (car je ne pouvais plus regretter quelqu’un qui ne soit pas LUI tout simplement).

    Pour le numéro deux, quand on m’a confirmé que c’était une fille (idem, intuition fulgurante dès le test de grossesse que ce serait une petite girl), j’étais bien sûre très heureuse…. mais on m’aurait annoncé un garçon, je l’aurai été tout autant, connaissant la joie que cd’est d’avoir un garçon… alors qu’il m’avait fallu quelques semaines pour digérer l’info pour mon fils :D

    En fait, j’ai l’impression que nos attentes dépendent beaucoup de ce que l’on connait/imagine des relations avec les enfants filles ou garçons…alors qu’en fait la relation qu’on va construire avec notre petit est avant tout une relation entre deux personnes, indépendamment du sexe :D

    (Bon après à relativiser si tu es enceinte de ton cinquième garçon ou de ta septième fille je pense huhuhu….)

    J'aime

    • Je suis tout à fait d’accord avec toi ;p effectivement il ne faut pas oublier que c’est une relation entre deux personnes avant tout ! La grand mère de mon chéri n’avait que des garçons, à chaque fois son grand père disait « allé, encore un, voyons si c’est une fille ».. conclusion, c’est seulement au cinquième enfant que c’était une fille mdr

      Aimé par 1 personne

  4. Pingback: ➳ Son doux cocon . | B o u b o u

  5. Pingback: ➳ Le blog fête ses 8 mois . | B o u b o u

Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s