J’attrape du rêve

Au cours de ma grossesse j’ai pu remarquer que « l’attrape rêve » était un objet très convoité dans le milieu de la petite enfance. Je dirais même que pour certaines d’entre vous il s’agissait d’un indispensable pour décorer la chambre de vos mini-bouts. Par le biais de mon instagram, j’ai été très étonnée de voir « oooh grand nombre » vous étiez à rechercher ces petits objets créatifs.

16145622_1214898348594801_2039661318_o_fotor

J’ai fait des études de design textile, ce qui m’a permis de rencontrer des personnes formidables qui ont marqué ici & là le monde du textile. Et puis un jour, cet homme m’a marqué. Il venait des Premières Nations au nord du Québec, parlait une langue qui nous était complètement étrangère, puisqu’il était le seul au monde à l’apprendre aux autres tandis que dans son village on la parlait couramment. Ses chants tous aussi envoutants les uns que les autres inondaient la salle tandis qu’il nous contait l’histoire que je vais vous raconter. Comme le petit Poucet qui déposait les cailloux blancs derrière lui, pour laisser une trace, je laisse à mon tour l’empreinte de son passage, celle d’une époque trop oubliée, trop peu connue, d’un objet encore trop mal interprété.

⌜                                   ⌝
Je vous conte

une histoire
⌞                                   ⌟

A l’époque, les gens vivaient dans des huttes, ils étaient donc en plein milieu de la nature, entourés d’arbres & d’animaux sauvages. C’est alors qu’arrivait le soir, les habitants  se mettaient à chanter en choeur la chanson de l’Araignée. Ils invoquaient l’Araignée, tout en prenant une branche de bois très fine qu’ils tordaient pour former une boucle {comme le sigle de la lutte contre le Sida} & ils le plantaient devant leurs habitations. Durant la nuit, l’Araignée trouvait refuge sur ce bout de bois & tissait sa toile, c’est pour cela que nous retrouvons un tissage à l’intérieur du cercle. C’est alors que dans la nuit noire, tous les mauvais rêves veulent s’échapper des huttes au rythme du vent, mais se font prisonniers dans le tissage de l’Araignée. La rosée quant à elle, venait orner la toile de douces petites gouttelettes d’eau au petit matin. C’est de là que vient l’idée de mettre des perles dans le tissage. Au réveil, les habitants prenaient leurs attrapes rêves, défaisaient la toile de l’Araignée & le jetaient dans la forêt. Car l’attrape rêve, n’attrape que les mauvais rêves. Le garder voudrait alors dire qu’on laisse les cauchemars dans le tissage.

Je me doute bien que cette histoire vous paraîtra saugrenue mais c’est ainsi que cet homme nous l’a conté, comme un témoignage du passé, rien que pour laisser une trace. Lorsqu’il nous a chanté la chanson de l’Araignée je vous promets qu’une petite araignée était sortie du dessous de la table. L’ambiance était magique.

16145802_1214898211928148_1620990244_o_fotor

C’est pourquoi dans l’attrape rêve que j’ai réalisé, j’ai refusé de le faire comme on peut en voir partout, j’entends par là avec du tissage. Parce que je ne voulais pas que les mauvais rêves restent prisonniers dans la chambre de mon fils.

.bonne journée mes chouquettes.

7 réflexions sur “J’attrape du rêve

  1. Merci d’être passée sur mon blog, je peux découvrir le tien comme ça.
    Je m’y suis abonnée :)
    C’est une très jolie histoire et c’est vrai que quand on y pense, le tissage emprisonne les rêves et les retient.
    Bises

    J'aime

  2. Pingback: ➳ My little dreamcatcher . | B o u b o u

  3. Pingback: ➳ Son doux cocon . | B o u b o u

Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s